Un peu d'histoire.. Let s talk about history..

Trouville sur Mer

 http://www.trouvillesurmer.org/

 

 

Au confluent de la Touques et du ruisseau de Callenville, Trouville est un port de pêche modeste, de fondation ancienne qui s'organise autour d'un parc à huîtres. Face à la mer, Hennequeville se rassemble en hameau au lieu dit "la Chapelle". Ces deux villages de pêcheurs forment Trouville sur mer  en 1847.

La cité porte depuis 1000 ans le nom du Viking Thorulfr qui créa un domaine qui s'appella ensuite Thorulfrvilla. À travers les siècles, ce nom subit plusieurs déformations pour aboutir à Trouville de nos jours.

C'est au peintre Charles Mozin que l'ont attribue le fait d'avoir "découvert"Trouville en 1825, même s'il apparait que des peintres, comme Huet, Eugène Isabey et Xavier Leprince voyagent du côté d'Honfleur vers 1824.

Dès lors viennent d'autres artistes, des écrivains, Alexandre Dumas, Gustave Flaubert qui gardera de Trouville de vives émotions sentimentales et esthétiques sans doute les plus chères à son âme, mais aussi des nobles et des notables comme l'éditeur de musique Schlesinger, le Comte D'Hautpoul, le Baron Clary.

Tous, avec les Trouvillais, vont participer à la construction de la ville.

Dès 1830, Trouville devient le pôle d'attraction d'une nouvelle mode; celle des bains de mer. Trouville vu s'ériger de nouvelles villas, hôtels de luxe, casinos et autres infrastructures.

En 1860, Trouville déclarée "Reine des Plages" présente la double image d'une station balnéaire au front de mer très et d'un petit port de pêche caractérisé par la modestie de son architecture.

En 1934, Fernand Moureaux devient le maire et mécène de Trouville. Il décide immédiatement de donner un caractère à sa ville. Côté mer, il équipe la plage d'un établissement de bains, de tennis, d'une piscine, le tout dans un style moderne à l'exemple des architectures balnéaires qui se construisent dans les stations de la côte Anglaise. Côté Touques, par contre, il opte pour un caractère essentiellement Normand. Ainsi les Trouvillais lui furent redevables de la poissonnerie néo-normande datant de 1937, de l'appontement ou s'amarrent toujours les 40 barques de pêche dans le port, du musée Montebello, de l'école maternelle, d'une crèche, des kiosques à fleurs, de la justice de paix et bien d'autres réalisations toutes aussi utiles.

Les villas et hôtels de bord de mer
Afin d’accueillir de plus en plus de visiteurs, Trouville se voit dans l’obligation de construire des hôtels car le Bellevue situé Place de la Cahotte ne suffit plus. On voit alors s’ériger l’Hôtel de Paris, puis le Trouville Palace et enfin l’Hôtel des Roches Noires. Aujourd’hui, tous sont devenus des résidences secondaires.

Au-delà du Trouville Palace, commence le grand défilé des villas qui, depuis la restauration et le second Empire, ont progressivement modifié le paysage.

En voici queques unes : la villa Sidonia, le Manoir Normand, la Villa Masselin, les Maisons Normandes, la Maison Persane,  la Tour Mallakoff du peintre Charles , la villa "les Flots"…

Les Casinos
Il y avait à Trouville à partir de 1840, une réelle homogénéité sociale et cette société a très rapidement ressenti le besoin de se retrouver dans un endroit qui lui soit propre. En 1844, le Salon des Bains ouvre ses portes. C'est une petite construction, un simple pavillon en bois située face à la mer ; c'est aussi à cette période qu'apparaissent les jeux à Trouville.

Cette même année, Le Docteur Oliffe, achète une bande de terrain sablonneux face à la mer, entre ce qui sera plus tard la fameuse promenade des planches et la future rue de la plage. L'année suivante s'y édifiera le Casino Salon par l'architecte Breney. Ce casino est beaucoup plus grand, beaucoup plus luxueux que le précédent. En août 1903, un incendie se déclare dans les salons du 1er étage. On réalise une rénovation complète du bâtiment, qui est confiée à l'architecte Niemans et au décorateur Westermann, dans le style de "l'art nouveau"mais le Casino Salon sera finalement détruit en 1927 et ce n'est que 10 année plus tard, en 1937  que seront édifiés l'hôtel Flaubert et le palais Normand par l'architecte Trouvillais Morin à la demande de Fernand Moureaux. Ces constructions sont deux exemples de style néo-normand.

La construction de l'actuel casino est décidée et confiée à l'architecte Durville. L'inauguration à lieu en juin 1912. On a voulu qu'il soit le plus prestigieux des Casinos en France. Les deux conflits Mondiaux contrarient l'activité du Casino qui subit de nombreuses dégradations intérieures et extérieures.

Mais, en 1992, pour ses quatre-vingts printemps, le Casino s'est offert une nouvelle jeunesse.

Sources:"Trouville" par Maurice Culot de l'institut Français d'architecture.Edition Mardaga. "Trouville "Reine des Plages" de Jean Moisy. Edition Charles Corlet.


Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
hôtel de la Paix, 4 place Fernand Moureaux, 14360 Trouville sur Mer, Tel: 02 31 88 35 15, Mail: hoteldelapaix@hotmail.com, SIRET: 341 140 705 000 11, tous droits réservés, directeur de publication: Nicolas Guasco.